| Tai Chi | Liangong | Instructeurs | Articles | Livre | Horaire | Contact |



     


Liangong               

Encore peu connu, c’est l’un des meilleurs systèmes jamais créés.

Le Liangong a été créé par le docteur Zuang Yuan Ming, à partir des meilleurs Qi Gongs chinois depuis 2000 ans. Il s'inspire ou comprend des exercices tels que: des tao yin(exercices de respiration), du wuqinxi (jeu des cinq animaux), des baduanjin (les huit brocades) et du yinjingjing (changer les muscles et les tendons). Le Liangong a été présenté pour la première fois au public en 1974 et sa popularité n'a cessé d'augmenter depuis. En 1980 le Liangong fut l'un des trois exercices (Qi Gong) choisis par le Ministère National de la Santé et des Sports de Chine pour être enseigné dans tout le pays. Mille centres d'enseignement furent établis à travers la Chine.

Aujourd'hui le Liangong comprend trois séries de 18 mouvements soit 9 séries de 6 exercices, qui travaillent respectivement : le cou et les épaules, les problèmes de dos, les hanches et les jambes, tout le corps, principalement les articulations, les tendons et les organes internes, les problèmes d'articulation. Le Liangong enlèvent la douleur dans les tendons et les tissus connecteurs; il comporte des auto-massages et des accupressions sur des points ou zones spécifiques et des exercices pour prévenir ou guérir les problèmes internes. Ainsi que 18 Yi Chi Kung qui complètent la série.

Le Liangong est l’un des seuls systèmes qui tend et relaxe les muscles. Le tout doit être pratiqué avec des alignements précis du corps et coordonné avec la respiration qui est retenue et relâchée dans le but de pousser l'énergie (qi) dans les régions où il y a stagnation. Le Liangong stimule la circulation de l'énergie (qi) et enlève les blocages des canaux, des méridiens et des points d'acupuncture. Créé pour prévenir et soulager la douleur du cou, des épaules, du dos et des jambes, le Liangong utilise des étirements en douceur qui sont contrôlés par le pratiquant. Les douleurs dans ces régions sont généralement le résultat d'abus répétés, d'usure, de traumatismes, de maladie, de stress, ou une combinaison de ces facteurs, et c'est dans cette optique que les exercices furent créés. Le Liangong augmente l'ampleur des mouvements, améliore l'équilibre, augmente la force musculaire et développe la force intérieure.

Chaque section du Liangong travaille sur une partie du corps en particulier, ce qui permet à chacun de personnaliser sa pratique dépendant de la localisation et de l'ampleur de ses problèmes de santé ou de ses attentes (volonté à être soulagé). Pratiqué dans son ensemble le Liangong sert à calmer, à prévenir et à maintenir la santé autant qu'à guérir. Il est aussi un très bon complément aux thérapies conventionnelles et un très bon échauffement pour les sportifs.

Développement du Liangong

Durant les années 70 le Dr Zuang a testé le Liangong qu'il venait de créer sur les patients de l'hôpital Huangpu à Shanghai. À la même période il a développé un intérêt particulier pour d'anciens rouleaux de soie de la dynastie des Han ( 206 av. J. C. à 220 ap. J. C.), découverts récemment dans la province du Hunan. Sur ces rouleaux, il y avait des dessins de daoyin (qi gong); une des premières choses que le docteur remarque c'est la similitude entre les dessins et les exercices qu'il avait appris de Wang Zhi Ping.

Au fur et à mesure des tests et des bienfaits observées chez les patients, le Dr Zuang réalisait combien un exercice fait par le patient était favorable à un traitement administré par une autre personne autant pour un soulagement immédiat qu’à long terme des blessures et du stress; apportant ainsi des bienfaits physiques mais aussi beaucoup d'effets psychologiques positifs. De 1975 à 1983, avec l'aide d'autres médecins, Dr Zuang a testé le Liangong sur des patients divisés en différents groupes selon leurs problèmes de santé. Ces groupes étaient constitués de gens qui souffraient soit d'importantes douleurs aux cou, aux épaules, au dos et aux jambes, soit de douleurs et raideurs aux articulations et aux tendons, ou de problèmes aux organes internes, coeur, haute pression, digestion, etc. Ces tests furent faits en utilisant les 18 premiers exercices du Liangong et ont contribué au développement de sa deuxième section. Pour beaucoup de ces patients le Liangong était leur dernier recours pour se débarrasser de la douleur. Plusieurs d'entre eux avaient eu différents traitements et même des chirurgies qui n'avaient que partiellement ou temporairement réglés leurs problèmes.

Je m'attarde ici au troisième groupe car c'est le seul qui utilisait seulement le Liangong comme méthode de traitement. Ce groupe pratiquait uniquement les exercices qui concernent leurs problèmes, à raison d'une demi-heure une ou deux fois par jour, pour une période de 2 à 4 mois. Sur les 1,361 patients : 1,76 % (24) n'ont eu aucun résultat, 59,8 % (814) ont eu des résultats acceptables (amélioration de la mobilité et réduction de la douleur), 38,4 % (523) ont eu de bons résultats (disparition de la douleur assez rapide, en moins de deux ans). Personne dans ce groupe n'a abandonné et aucun n'a eu de résultats excellents (disparition complète de la douleur, sans rechute même après deux ans). D'autres tests continuent d'être faits, dont un, très concluant sur les économies de médicaments chez les aînés qui pratiquent le Liangong. Un autre au Japon rapporte que 73 personnes sur 152 ont eu d’ excellents résultats et ressentaient plus d'énergie et de flexibilité.

Comme le mentionne le Dr Zuang: «la respiration est des plus importantes et en cas de doute, respirer naturellement sans retenir la respiration.» Il recommande aussi de relever le thorax en inspirant et d'expirer par le bas ventre, pour renforcer, stimuler et masser les organes internes. Il est aussi très important de faire les mouvements avec le plus d'amplitude possible (sans trop forcer) et aussi de garder fixes (sans mouvement) les parties du corps qui ne doivent pas bouger, la qualité des résultats en dépend. Certaines postures ont pour but d'appliquer une douce pression aux endroits visés. Voilà l'aspect que le Liangong a retenu des massages chinois, une des professions du Dr Zuang. Certains mouvements ont l'avantage d'atteindre des articulations ou des régions précises. Ces mouvements représentent le côté chiropratique. S'ils sont exécutés lentement, avec précision et régularité, ils ont encore plus d'effets positifs. Comme le précise la recherche du Dr Zuang: «pour un problème précis, pratiquez l'exercice ou la section appropriée une ou deux demi-heure par jour sur une période de quelques mois.»

Les exercices de Liangong proviennent des arts martiaux et des Qi Gong, ils exigent également de la patience, de la persévérance et des pratiques régulières. De plus en plus de gens connaissent les bienfaits du Liangong au-delà de sa capacité de guérir, il est utilisé comme réchauffement par les sportifs avant leurs compétitions et entraînements intensifs. Il est aussi utilisé pour réduire le stress en milieu de travail. Il reste encore beaucoup d'aspects positifs du Liangong à explorer autant sur les plans physique, psychologique et énergétique. Pourquoi ne pas les explorer et les tester vous-même dans la pratique?


     


Accueil


| Tai Chi | Liangong | Instructeurs | Articles | Livre | Horaire | Contact |